fbpx
Camille de Girlboost avec la pancarte Girl Power

Comment réussir une stratégie en marketing d’influence?

Créer une stratégie en marketing d'influence

Qu’est-ce qu’une stratégie en marketing d’influence?

Il y a une légende urbaine qui dit que quand on devient influenceur / influenceuse (GIRLBOOST jusqu’au bout ;), on reçoit beaucoup de produits gratuitement. La vérité est légèrement plus complexe que cela. Concrètement, être influenceur / influenceuse aujourd’hui : c’est un métier à part entière. Un peu comme la publicité ou la communication digitale ! C’est juste que l’on ne vend pas son propre produit, on vend plutôt son image et on va intégrer des marques / du style / des produits à cette image ! 

Être influenceur / influenceuse, c’est concrètement inspirer les autres avec son image. On ne va pas se mentir : c’est un chouia nombriliste et égocentrique, mais c’est aussi un métier qui peut devenir fructueux ! Car les influenceurs / influenceuses aujourd’hui n’ont pas « plein de produits gratuitement ». Ils ont certes une part de cadeaux gracieusement offerts par les marques mais également des jolis chèques envoyés pour faire la promotion de ces fameuses marques ! Les « partenariats sponsorisés ». Et ça fait du chiffre à la fin de chaque mois. 

 

Alors pourquoi je vous parle aujourd’hui des influenceurs? Et bien, tout simplement parce qu’on le sait, les influenceurs peuvent être un investissement stratégique dans votre communication. Surtout s’ ils touchent la bonne audience : votre fameux persona ! Du pain bénit pour toucher une audience qualifiée qui va vous faire confiance rapidement grâce à la recommandation, et le tout sur du digital où, en un clic, votre prospect peut se retrouver sur votre site. 

Concrètement :

un tunnel de vente simplifié avec peu d’étapes + une cible qualifiée qui fait confiance à son influenceur + une recommandation de qualité 

=

des conversions + une image de marque sympathique ! En bref, bien mieux qu’une parution dans le magazine ELLE si je peux me permettre ! 

 

Et tout cela a un nom : le marketing d’influence ! Il est plus généralement connu sous l’angle d’une stratégie de marketing d’influence.  Si cela semble être une solution miracle pour votre communication, il faut savoir que, comme chaque chose, cela se travaille, s’analyse et se prépare pour une belle collaboration qui fait sens. Car si vous choisissez un influenceur / une influenceuse qui ne véhicule pas l’image que vous souhaitez ou qui a une cible un peu différente de la vôtre, cela peut vite devenir un FLOP ! 

Donc de l’argent et du temps perdus, et une image de marque qui en souffre… le marketing d’influence n’est pas sans danger ! Voici donc quelques conseils pour travailler votre stratégie en marketing d’influence en toute sérénité ! 

 

Conseil n°1 : Des valeurs en commun, tu partageras.

Ton persona = Mon persona = Notre persona.

Ton positionnement  = Mon positionnement = Notre positionnement.

Tes valeurs = Mes valeurs = Nos valeurs. 

C’est déclinable à l’infini ! En bref, quand vous choisissez vos influenceurs, il est primordial de bien analyser la situation. Vous devez partager plusieurs choses pour que le partenariat fonctionne des deux côtés : 

  • Un même positionnement
  • Des valeurs en commun
  • Un persona en commun 

Car oui, si c’est Richard qui fait la promotion de votre marque de cosmétiques naturels auprès de grands gamers qui priment Amazon, même s’il a 150 000 followers, vous ne ferez pas une vente. Bon l’exemple est un peu gros, je vous l’accorde ! Et pourtant… 

 

Si, avec votre marque de cosmétiques naturels, vous faites appel à un  influenceur / une influenceuse qui n’a aucune valeur autour du naturel, vous toucherez une cible qui potentiellement n’est pas sensible à vos arguments de vente tournés autour de vos compositions, le naturel etc… Donc nous sommes sur une équation nulle. Qui n’apporte aucun résultat. 

Si, avec votre marque de cosmétiques naturels, vous faites appel à un influenceur / une influenceuse qui est en transition naturelle, qui éduque sur le contenu des cosmétiques et qui choisit spécifiquement des essentiels auxquels il/elle croit, nous sommes sur une bonne piste ! Une équation qui promet d’être à minima pertinente. Je dis à minima car le marketing d’influence n’est pas une science exacte et il va falloir tester ! Mais également faire preuve de vigilance sur deux autres points. 

Conseil n°2 : Des datas, tu analyseras.

 

Une erreur commune quand on se lance dans le marketing d’influence, c’est de regarder le nombre d’abonnés, ce fameux nombre de followers. 

A savoir : 

  • C’était facile, à une époque, d’acheter un nombre d’abonnés. En quelques clics, on pouvait avoir 10 000, 20 000, 100 000 abonnés… 
  • C’était facile, à une époque de faire une stratégie follow / unfollow : tous les jours ajouter des nouveaux comptes, puis les supprimer, et recommencer pour faire grimper petit à petit son nombre de followers. En quelques semaines on pouvait gagner plus de 1000 abonnés

Cette époque est révolue. Instagram pénalise lourdement les bots (les robots qui font automatiquement toutes les actions), les achats de followers et les stratégies du type follow unfollow. 

 

Mais il y a des résidus ! Des comptes qui ont bénéficié de cela dans le passé. Qu’est-ce que ça veut dire concrètement? Ça veut dire qu’il ne faut pas se fier au nombre d’abonnés. Ce nombre est obsolète, caduque. Ce qui compte pour trouver un influenceur / une influenceuse pertinente, c’est de regarder le nombre d’interactions qu’il ou elle a avec ses abonnés : 

  • Le nombre de likes 
  • Le nombre de commentaires

Par rapport à son nombre de followers. 

Exemple : 

> Entre une entrepreneuse qui a 5000 followers avec 400/500 likes par posts ou une influenceuse avec 15 000 followers et 100 likes par posts, on peut voir laquelle touchera le plus de monde ! Idem côté commentaires. 

En fait, ce qui nous intéresse c’est d’être sûre de toucher la cible avec notre message, donc l’interaction prime à 5000%. 

 

C’est justement ces chiffres qui pourront vous conforter dans votre choix. 

 

Pour aller plus loin dans l’analyse, quand vous avez un doute sur un influenceur / une influenceuse que vous avez repéré(e), vous pouvez très bien regarder si il / elle fait d’autres partenariats et contacter les marques concernées par ces partenariats pour leur demander si elles ont été contentes du partenariat, si elles ont eu de bons résultats etc… 

 

Il ne faut pas se laisser piéger par les micro-influenceurs / influenceuses : attention comme dans mon exemple, parfois la micro-influence est bien plus intéressante que la macro-influence, cela dépend de la qualité de la communauté. Mais ce qui est vrai également, c’est que, dès qu’un compte atteint les 1000 abonnés, souvent il se permet de contacter les marques à tire-larigot ! Je vous le dis en connaissance de cause : au sein des différentes marques que j’ai accompagnées, on recevait une dizaine de demandes par semaine minimum et dans ces 10 demandes : pas une souvent n’était qualifiée. Que ce soit en termes de positionnement, de valeurs, de personas ou de datas ! (Car communauté non qualifiée). 

Je vous invite donc à la plus grande prudence quand on vous contacte pour avoir des produits gratuits !

 

Conseil n°3 : De l’argent tu investiras.

Avant de parler d’argent, parlons partenariat. Qu’est-ce que l’on appelle partenariat? Un partenariat peut englober beaucoup de choses différentes. 

  • Cela peut être une mise en avant en stories ou en post ou les deux 
  • Cela peut être un jeu-concours
  • Cela peut être un produit en co-création
  • Cela peut être une sélection spéciale

En bref, il n’y a pas de règle côté partenariat. Et c’est aussi applicable en terme de rémunération. 

Certains partenariats se font avec une simple dotation produit (dotation pour l’influenceur et dotation pour sa communauté quand il y a un jeu-concours)

Certains partenariats se font avec une monétisation : dans ces cas-là, l’influenceur / influenceuse a un KIT média qu’il/elle propose aux marques. Souvent ils / elles sont libres de tester le produit avant de confirmer la collaboration, pour pouvoir valider le fait qu’ils/elles apprécient tout simplement ce dernier ! (L’authenticité prime). 

Au niveau des prix, c’est très variable. La fourchette peut aller de 200/400€ à 5000€ en fonction de la taille de l’audience, de la notoriété de l’influenceur etc… 

Oui, vous ne rêvez pas : j’ai déjà organisé des partenariats rémunérés à 3500€, ou 5000€ voir plus quand on était en co-création. Oui, l’influence est un métier qui peut rapporter gros ! Mais attention, c’est vraiment un métier. A toutes celles qui pensent que c’est easy peasy : c’est une idée reçue. 

Être influenceur / influenceuse : c’est faire une permanence de la création de contenu, c’est être en permanence sur les réseaux sociaux, et c’est aussi vendre son image. Donc c’est un gros investissement en terme de temps et c’est bien pour cela qu’ils/elles demandent de l’argent ! 

Vous l’aurez compris, si vous voulez un beau partenariat, il faudra parfois mettre le budget. Mais, si vous avez suivi les conseils 1 et 2, c’est un investissement qui peut devenir très rentable pour vous ! Donc à méditer / analyser / projeter dans vos budgets pour faire décoller votre activité grâce à une stratégie en marketing d’influence. 

Je vous dis bonne semaine et à lundi prochain !

 

 

Partagez ce super post avec les entrepreneuses qui en auraient besoin !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Camille de Girlboost avec la pancarte Girl Power

La Newsletter ⚡Girlboost⚡

Tout ce dont vous avez besoin pour construire votre projet. Rdv chaque lundi matin dans votre boite mail ! #YAY