fbpx
Camille de Girlboost avec la pancarte Girl Power

Comment choisir le bon réseau social pour son projet?

Article de blog Girlboost : Choisir le bon réseau social pour son projet

Hello les Girlboost, 

Me voilà de retour après deux semaines de déménagement intensif. So sorry pour le délai de cet article mais on ne va pas se mentir : je préférais ne pas le préparer à la va-vite version bullshit. J’avais envie de répondre véritablement à vos questions. Celles qui vous taraudent dans vos projets, celles où vous êtes un peu mi-figue, mi-raisin, à ne pas savoir sur quel pied danser. 

Aujourd’hui, avec GIRLBOOST, on s’attaque à un sujet FONDAMENTAL pour votre stratégie :

Comment choisir le bon réseau social pour son projet? 

Souvent, en coaching, j’entends une phrase du type « J’ai pensé à Instagram, Facebook, Linkedin et Snapchat. Avec un blog quoi. Et un profil Malt » (les freelances comprendront ce dernier point). Le souci, c’est que ça ne fonctionne pas comme ça, le marketing digital ! Cela ne sert à rien d’être présent partout si :

  1. Votre persona ne s’y trouve pas : waste of time ! 
  2. Vous n’avez pas le temps de développer du contenu de qualité adapté à chaque canal : waste of time, again ! 

Il faut se poser les bonnes questions quand on se lance dans la communication digitale. 

  • Quelle est votre offre / votre produit / vos services? 
  • Où se trouve votre cible? 
  • Quelles sont les canaux que vous appréciez / que vous souhaiteriez développer? 

Il est important de se positionner sur ces trois points :

  • Car votre offre, c’est la base de votre vente
  • Car votre cible, c’est le coeur de votre business
  • Car vous êtes le moteur de votre business

Je vois souvent des entrepreneuses qui se forcent à être sur un réseau social car « tout le monde est dessus»,  «c’est important», «c’est là qu’est mon client» … 

Hormis le « tout le monde est dessus » car franchement ça, ce n’est pas votre problème, le reste est véridique. Mais aussi véridique que les réseaux sociaux sont une véritable charge : cela prend du temps, c’est une tâche chronophage qu’il va falloir répéter inlassablement. Alors si vous n’y prenez aucun plaisir : OUTCH ! Ça va vite faire très mal et être démoralisant… Ce serait dommage de foncer tout droit vers le burn-out avec votre projet, non? 

Je vous rassure, si votre cible est véritablement sur un des réseaux que vous n’appréciez pas spécialement : il y a une astuce MAGIQUE, ou presque ;-). Cela s’appelle le COMMUNITY MANAGER : des personnes dont c’est le métier de créer du contenu et d’animer ces fameux réseaux sociaux ! Alors oui, parfois, ça coûte un peu mais cela peut valoir le coup de déléguer. Pensez-y !

Mais aujourd’hui, nous allons partir du principe que nous aimons faire ce travail de création et d’animation de communauté, que nous le trouvons stimulant, exaltant, passionnant… Oui, j’aime bien m’emballer quand on parle RS (leur petit acronyme), mais après tout, cela fait partie de mon métier ! 

Reprenons donc notre question du jour :

Comment choisir le bon réseau social pour son projet? 

Etape n°1 : Reprendre le travail de son persona.

Encore et toujours : en effet, nous souhaitons savoir où trouver notre persona, sur quel réseau social il a l’habitude de se connecter et pour y trouver quoi exactement. Car ces deux informations nous en disent beaucoup sur la stratégie à mettre en place ! C’est aussi simple que cela, pour commencer bien sûr. Si le persona en question est sur plusieurs réseaux sociaux : cela peut arriver, et bien, il va falloir les prioriser : on ne peut pas communiquer partout au même moment. Enfin, si vous étiez un mille-pattes peut-être, mais en tant qu’humaine, vous avez deux bras, deux jambes, besoin de dormir et sûrement bien d’autres choses à faire.

On l’a dit plus haut : quand on se lance, il est presque impossible (mais comme il ne faut jamais dire jamais, laissons la porte ouverte pour les exceptions) de gérer plusieurs réseaux sociaux de manière pertinente au même moment. C’est comme si, du jour au lendemain, vous vouliez être experte en glaces, en entremets et en viennoiseries… Les trois sont des expertises légèrement différentes qui s’acquièrent avec le temps, et l’entraînement. 

Et le temps, c’est cela qui va nous manquer ! Donc il est nécessaire de prioriser. 

  • Par quoi souhaitons-nous commencer? 
  • Qu’est-ce qui sera le plus pertinent en premier? 

Comme chaque réseau social a ses propres codes et sa propre cible, je vous propose de faire le bilan ensemble pour l’étape n°2

Etape n°2 : comprendre le fonctionnement du réseau social choisi. 

> Instagram : est un réseau d’image, on y retrouve une cible 20-60 ans, avec beaucoup de trentenaires, qui attendent des contenus de différents types. 

De la pédagogie : apprendre quelque chose, de l’humour : du divertissement, de l’inspiration : du rêve. On peut passer des heures à scroller inlassablement sur notre écran mais ce qui rend Instagram particulièrement addictif, c’est la multiplicité des formats. 

Posts, Réels, IGTV, Stories, Live… Ou encore, plus dernièrement, sorti ce mois-ci : SPOILER : les Live Rooms où on peut être jusqu’à 4 interlocuteurs pour un LIVE.

On résume? Beaucoup de formats possibles, interactifs, et des nouvelles fonctionnalités chaque année, INSTAGRAM est une vitrine de choix pour votre projet. Si votre persona y est ! 

> Facebook : est un réseau historique, où se retrouve une vaste population. De 12 ans à 90 ans, sur Facebook : c’est avant tout son propre réseau personnel qui fait la puissance de ce canal. Date d’anniversaire, conversations familiales, Facebook est encore aujourd’hui un incontournable qui tire sa puissance de ses fonctionnalités assez basiques. De plus, on retrouve aussi sur Facebook un fort pouvoir communautaire (les fameux groupes qui sont sur des niches très spécifiques et permettent de regrouper les utilisateurs par passion et centres d’intérêt). 

Pssssst : Côté publicité payante, Facebook a une longueur d’avance grâce à ces nombreuses données. 

> Tik Tok : est un réseau récent qui a su s’imposer très vite sur le marché ! Et les confinements lui ont donné un véritable boost niveau visibilité. Humour, danse, chant, playback => Les vidéos à la TikTok se diffusent par milliers, et suivent des tendances plutôt comiques. On y retrouve une cible plus jeune qu’Instagram, même si aujourd’hui, de plus en plus de stars y sont présentes, mais également des artistes qui mènent la danse. 

> Snapchat : est un réseau qui faiblit d’année en année. L’âge d’or de Snapchat est passé il y a déjà quelque temps, et, si on y retrouve toujours une cible 15/20 ans, il y a de moins en moins d’utilisateurs présents. Côté format : ce sont des messages vidéos, courts et éphémères ! 

> Linkedin : est le réseau professionnel par excellence. Il a su tirer son épingle du jeu un peu à l’image de Youtube, grâce à des super-utilisateurs qui ont monté des business à partir de leur réseau Linkedin. Notons l’excellente histoire de Respire ! Doté d’énormément de fonctionnalités aujourd’hui : recherche d’emploi, possibilité de poster et de reposter des publications, micro-formation… Linkedin est devenu une plateforme incontournable pour la prospection B2B !

> Twitter : est le réseau social préféré des personnalités publiques, artistes, journalistes et média… Avec la possibilité d’écrire des tickets courts pour suivre une actualité en temps réel ! Echange d’opinions et débats font rage sur TWITTER. Pour le plus grand bonheur des curieux ! 

> Pinterest : est le réseau social créatif qui permet de développer le trafic de votre blog, de votre site. Beaucoup d’astuces sont à connaître pour apprendre à jouer avec ce réseau un peu à part qui fonctionne avec des formats d’épingles qui sont liés à un lien web ! 

> Youtube : est le réseau social de référence pour la vidéo ! Avec un format paysage, tout le monde peut publier une chaîne de vidéo sur youtube et ainsi faire bénéficier ses abonnés de super-contenus. Un réseau qui a sa liste très prisée d’influenceurs et qui permet de monétiser ses vues de vidéos. On y retrouve de l’inspiration, de l’humour, de l’éducation, des reportages / des interviews, mais également des cours / des exercices et des recettes… En bref? Un joli mélange qui permet de toucher de nombreuses cibles si tant est qu’elles soient actives sur cette chaîne (les fameux abonnements).

Etape n°3 – intégrer la notion de less is more. 

On le sait aujourd’hui : mieux vaut faire moins mais mieux. Cela se traduit sur les réseaux sociaux par moins de canaux et moins de publications parfois, mais plus de qualité dans chaque contenu. C’est pourquoi, mieux vaut commencer par un réseau social plutôt qu’être présent sur 3 en faisant un contenu pas très adapté à la cible ou au format du réseau social en question (vous savez : la fameuse copie d’un post sur tous les autres réseaux, qui n’apporte pas grand chose? Alors oui, ça ne prend pas beaucoup de temps comme stratégie, mais où est l’intérêt pour votre cible? Eclairez-moi car je ne sais vraiment pas….)

Pour autant, ce n’est pas parce que l’on commence avec un seul réseau social que l’on ne développera pas la suite ! L’idée, c’est surtout de bien maîtriser un canal / un réseau social avant d’ouvrir sur un autre, puis un autre, puis un autre… Si votre stratégie est pensée dans ce sens, avec une véritable diversification de votre contenu : vous aurez très vite une communication fluide et puissante ! #WONDERWOMAN

Je suis plus que pour le recyclage de contenu et l’utilisation à bon escient des réseaux sociaux. La seule chose : c’est que pour que cela fonctionne, mieux vaut y aller petit à petit sans jamais négliger… la qualité ! 

Vous savez tout maintenant pour choisir le bon réseau social en lien avec votre projet et vous lancer à bras le corps dans une stratégie de contenu qualitatif 100% adapté à votre cible ! 

 

Vous savez ce qu’il vous reste à faire les GIRLBOOST !

 

Camille

Partagez ce super post avec les entrepreneuses qui en auraient besoin !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Camille de Girlboost avec la pancarte Girl Power

La Newsletter ⚡Girlboost⚡

Tout ce dont vous avez besoin pour construire votre projet. Rdv chaque lundi matin dans votre boite mail ! #YAY