Camille de Girlboost avec la pancarte Girl Power

3 erreurs à éviter quand on entreprend

3 erreurs à éviter quand on entreprend

Chères Girlboost, 

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’entrepreneuriat. Quand on se lance dans un projet entrepreneurial,

  • Avec une envie ou parfois un besoin de faire ses preuves, 
  • Avec une envie ou parfois un besoin de générer du chiffre d’affaires
  • Avec une envie ou parfois un besoin de gagner en autonomie, en indépendance, avec un travail qui fait sens… 

On se lance dans un véritable trek en montagne. 

 

Notre objectif? Il se trouve en haut de cette belle montagne au sommet enneigé, et pour y parvenir, il y a du chemin. Des kilomètres de roches, de l’altitude à pleins poumons, et comme toute grande randonnée : une petite part d’imprévu. 

Le vrai challenge commence alors : 

  • Trouver le bon chemin (je vous rassure il n’y en a pas qu’un) 
  • Rester motivée
  • Savoir sur quel sentier aller en premier
  • Être équipée.

Métaphore terminée : à l’image d’une grande randonnée qui se prépare (avec du matériel, une tente, des bonnes chaussures, une carte, des vivres, et une forme olympique….), l’entrepreneuriat se prépare tout autant (avec une checklist du légal à l’administratif en passant par le commercial et le marketing) et se dessine comme un long chemin, une belle randonnée. Ce n’est pas un SPRINT.  

Et ce n’est pas parce que l’on décide d’entreprendre, que le lendemain, nous aurons tout à portée de main. 

Mais c’est exactement parce que l’on décide d’entreprendre, que le lendemain, on commencera sur cette nouvelle route, ce nouveau chemin. 

Les GIRLBOOST : l’entrepreneuriat c’est la meilleure randonnée que j’ai effectuée jusqu’à présent. Et je sais que des milliers d’entre vous partagent ce point de vue. 

Et même si cette randonnée, je vous encourage vivement à la mener quand vous en aurez l’envie, le besoin ou l’idée, 

J’aimerais également vous faire partager les 3 erreurs à éviter quand on entreprend

3 erreurs que j’ai faites et qui m’ont fait perdre du temps inutilement. 

 

Erreur n°1 : Ne pas investir dans son business.

Nombreuses sont les entrepreneuses que j’ai eu en coaching et qui ont commencé par me dire  : « J’ai pas les moyens d’investir dans mon business donc je veux des solutions gratuites »

Primo : Notons que l’investissement ne se fait pas que « en argent ». L’investissement se fait aussi et surtout en temps ! On nous le répète depuis notre plus tendre enfance, le temps c’est de l’argent. Et quand on devient entrepreneur : cette phrase prend tout son sens ! 

Le temps est véritablement ce qui va le plus compter pour votre business, et il va falloir l’utiliser à bon escient. Comprendre comment devenir plus productive, mais surtout plus concentrée pour gagner en efficacité. Problématique que l’on a tendance à moins se poser quand on est salariée. 

Donc déjà : 

> On investit dans son business dès le départ : en terme de temps. 

 

Deuxio : Il est difficile d’imaginer un business qui décolle sans investissement. Attention, je dis bien difficile et pas impossible, il y a des exceptions à toutes les règles.

Mais quand on regarde les influenceuses / blogueuses / les jeunes créatrices / ou les coachs et formations en ligne les plus populaires, il serait naïf de penser qu’ils n’ont pas investi dans leur business. 

Que ce soit en publicités payantes, en marketing d’influence, en outils / logiciels, en communication, en branding (jeu concours, flyers, etc….) ou en matériel,  ils ont tous investi. A différents niveaux, à différentes échelles. 

Ces investissements sont faits de manière réfléchie et parfois subtile (c’est peut-être pour cela que peu de personnes le remarquent) mais croyez-moi, ils ont bel et bien été faits. Afin de booster leurs projets.  Et ils ont eu raison ! 

D’ailleurs, j’ai un exemple en tête que j’aimerais vous partager : avis aux créateurs, c’est un clin d’oeil pour vous ! 

 

Parmi tous les entrepreneurs que j’ai côtoyés, un certain nombre a effectué des campagnes Ulule à succès. Et j’en ai gardé une en tête tout particulièrement. 

Une campagne autour d’un accessoire de mode écoresponsable (avec une matière recyclée). L’entrepreneur en question a eu 3300 ventes sur un objectif de 100 ventes. 

Plusieurs coachées m’ont demandé « mais comme a-t-il fait? » 

Et bien, la réponse, vous l’aurez compris, est dans l’investissement, encore et toujours. Il a investi 10 000€ en publicités payantes. 

10 000€ c’est beaucoup. Mais 3300 ventes d’un produit à 80€, c’est également beaucoup. 3300 ventes et 10 000 adresses mails qualifiées récoltées. 

Inutile de vous dire que son investissement a été très rentabilisé ! 

Alors, je ne vous dis pas d’investir 10 000€ dans votre projet : peu de personnes ont une telle somme à débourser. 

Par contre, quand vous penserez à votre plan de développement et aux bénéfices des premières années, pensez à investir continuellement dans votre business pour vous donner les meilleures chances d’exploser les compteurs ! 

Investir dans son business, c’est lui donner les meilleures chances de réussite. 

Erreur n°2 : S’oublier. 

Quand on monte un business, on est au taquet. On a tellement envie : d’avoir ses premiers devis, ses premières commandes, les premiers résultats que l’on est à 500% sur son projet. Un beau carburant mis au profit d’un projet qui fait sens pour vous : il n’y a pas de meilleur moment. Et ce n’est que le début ! Alors clairement l’énérgie est au rendez-vous, plutôt deux fois qu’une. 

Le problème : c’est qu’entreprendre, ce n’est pas un sprint. C’est un marathon : il faut garder de la motivation tout du long, et des réserves pour faire face aux coups durs (les imprévus) car oui, il y en aura. Cela fait partie de cette belle aventure. Alors au début, c’est facile : on est branché comme une pile Duracell faite pour durer mais à l’image de toutes les piles, à un moment, on va s’épuiser.

On va oublier : oublier ce que c’est d’être en week-end, d’avoir un jour de congé, ou même plus : une semaine (la folie complète), on va oublier que c’est possible de dire non et de dire stop. Car on veut tout. Tout donner à son projet. Et petit à petit, on va s’oublier. 

 

Oublier l’équilibre vie pro, vie perso. Oublier que l’on a le droit, un jour, de ne pas travailler, d’être en congé. Oublier que si l’on est malade ou pas en forme, la fin du monde ne va pas sonner. 

S’oublier. C’est quelque chose que j’ai personnellement fait durant toute ma première année d’entrepreneuriat. Et cela m’a épuisée. Je me suis pressée comme un citron et nombreuses sont celles en coaching qui m’ont avoué avoir trop tiré sur la corde, beaucoup trop même et avec qui j’ai fait un véritable travail de résilience : 

Apprendre à dire non, apprendre à dire stop, apprendre à écouter son corps. 

Alors à toutes les entrepreneuses en devenir : apprenez à vous écouter dès le départ, et imposez-vous des jours où vous êtes libres. Libres de faire ce que vous souhaitez ! 

Et à toutes les entrepreneuses dans le vif du sujet : il est grand temps en 2021 d’apprendre à poser des congés. Alors challenge accepté? 

Erreur n°3 : Seule, tu y arriveras. 

Quand on monte un business, on prend sa tenue de Wonder Woman et on a souvent beaucoup de choses à se prouver. On veut être fière de soi, réussir par soi-même et y arriver. Et ça, c’est quand même un sentiment de Badass que l’on adore ! 

Mais soyons claire : être seule, ce n’est pas évident. ça veut dire concrètement : 

  • Que l’on rumine ses questions toute seule dans sa tête 
  • Que l’on est la tête dans le mur, souvent 
  • Que Google est devenu un passe-temps pour trouver des solutions quand on planche
  • Que les formations en ligne sont devenues ses pires alliées : on en a des dizaines achetées mais pas assez de temps pour les regarder

Alors ce serait une erreur de s’obstiner seule, quand on sent que l’on est train de perdre de pied, ou de stagner. 

  • Parce que déjà nous ne sommes pas seules : nous sommes des milliers de GIRLBOOST à entreprendre en ce moment même ! 
  • Parce que c’est tout le pourquoi des coachs pour entrepreneurs, la raison fondamentale de mon métier. 

Alors bien sûr, je n’ai pas intérêt à vous dire que c’est inutile. 

Mais surtout je vais vous avouer quelque chose : 

Actuellement, je coach 36 entrepreneurs sur leurs projets & j’ai moi-même un coach qui me suit sur un de mes projets. 

Mais c’est quoi ce bordel? 

Et bien oui, je suis coach pour entrepreneurs et mon métier c’est donc de vous accompagner pour booster vos projets. 

Trouver de la clarté, prioriser vos axes de développement, et trouver la meilleure stratégie digitale pour faire décoller tout cela. Je suis là pour vous écouter, pour vous donner des idées, pour vous soulager et pour vous motiver. 

Pour moi, tout le monde, chaque entrepreneur devrait avoir un coach. Car le coach n’est pas juste là pour partager son expertise (moi en l’occurence, c ‘est le marketing digital). 

Il est là pour vous aider à y voir plus clair quand vous êtes dans un mur. C’est un peu un phare au milieu du brouillard. 

Cela ne remet pas en cause ses compétences, bien au contraire, c’est juste humain : on connait tellement bien son projet que l’on finit par oublier dans le brouillard où se trouve sa direction. Et c’est là que le coach intervient ! 

 

Comme je vous le disais plus haut, en ce moment, j’ai un coach: 

Un coach spécialiste d’un canal bien particulier : pour aller encore plus loin, toujours plus loin, dans ce métier que j’adore tant… Et ce coach m’aide à prendre du recul par rapport à ce que je mets en place tout simplement. 

 

Demain, j’en aurais peut-être un autre sur un tout autre sujet, pour une nouvelle corde que j’aimerais rajouter à mon arc. Mais à l’heure actuelle, cet investissement (la boucle est bouclée) me permet d’avancer en toute sérénité, tout en ayant une forte charge de travail car 36 entrepreneurs : ça en fait des coachings et des questions par mail !  

En conclusion, vous n’êtes pas seule et investir en vous et en votre projet : c’est la meilleure des dépenses que vous pourriez faire. Bien plus rentable d’un pull chez Zara ou qu’un bon restaurant. 

La sérénité dans son projet : ça n’a pas de prix ! 

Vous connaissez maintenant les 3 erreurs à ne pas faire quand on se lance ou que l’on développe un projet ! Donc il ne vous reste plus qu’une chose à faire : 

  • Investissez dans votre projet
  • Prenez du temps pour vous
  • Osez prendre du recul et investir dans un coach quand vous aurez besoin d’un phare pour vous guider dans le brouillard ! 

Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas à le partager un maximum autour de vous et pour le soutenir encore plus : une petite note sur Apple Podcast pour lui donner une belle visibilité !

Je vous souhaite une belle semaine les GIRLBOOST et je vous dis à la semaine prochaine pour un nouvel épisode. 

 

RECEVOIR LA NEWSLETTER GIRLBOOST

Découvrez des tips & astuces pour mener à bien votre projet en toute & simplicité avec le sourire ! N’avancez plus jamais seule en rejoignant la newsletter GIRLBOOST dédiées aux entrepreneuses et partagez ainsi vos questions, vos interrogations…

Vous y trouverez le BOOST nécessaire pour avancer !

Partagez ce super post avec les entrepreneuses qui en auraient besoin !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

VOIR PLUS
D'articles

Camille de Girlboost avec la pancarte Girl Power

La Newsletter ⚡Girlboost⚡

Tout ce dont vous avez besoin pour construire votre projet. Rdv chaque lundi matin dans votre boite mail ! #YAY