Camille de Girlboost avec la pancarte Girl Power

3 éléments clés pour une bonne stratégie digitale multicanale

3 méthodes pour réaliser une stratégie marketing digitale multicanale

Que l’on parle d’influenceurs, de blogueurs, d’instagrameurs ou de marques puissantes en E-commerce : avez-vous remarqué :

  • Leur régularité dans leurs contenus? 
  • Leur créativité dans leurs contenus?
  • La corrélation entre ce qu’ils vous proposent et ce qui se passe actuellement sur le marché? (Covid = Maskne, Saint Valentin = idées…)
  • La multiplicité des points de contact ? Tout est identique que l’on soit sur leur Instagram, sur leur site web, sur la newsletter, on retrouve les mêmes visuels, la même plume, la même offre… 

Ces différents éléments font partie intégrante d’une stratégie marketing digitale : ce n’est pas en un claquement de doigts que tout s’est organisé. Ce n’est pas le matin même, à 7h30, que le post a été décidé, puis créé, puis publié. Ce n’est pas de l’instantanéité ! 

C’est avant tout de la réflexion, de la planification et de la programmation pour être capable d’être cohérent, d’être coordonné, et de concevoir non pas une opération à la volée mais une véritable stratégie multicanale. 

Petit Larousse du jour : une stratégie digitale multicanale, ou ce qu’on appelle aussi le marketing multi-canal, c’est une stratégie qui intègre une vision à 360° avec les différents canaux digitaux de la marque ou de la personnalité publique en question. (Blogueur. Instagrameur. Etc…)

Mais avant d’aller plus loin dans la stratégie, j’aimerais faire un petit rappel, même si, je le sais, vous êtes d’ores et déjà des expertes en la matière. Souvent, lorsque l’on parle de marketing digital ou de canaux digitaux, on a tendance à penser qu’il s’agit seulement ou entre guillemet « simplement » des réseaux sociaux. La vérité, c’est que les canaux digitaux sont très nombreux, en voici une liste non exhaustive : 

> Les Sites Web : qu’ils soient site vitrine ou site e-commerce 

> Les Newsletters : soit dit en passant, il s’agit ici du canal marketing le plus puissant en terme de conversion 

> Le SMA : Social Media Advertising, derrière cet acronyme se cachent les publicités sur les réseaux sociaux (Facebook Ads, Youtube…)

> Le SEO : Search Engine Optimisation, le référencement dit naturel ou organique, celui qui vous classe dans un moteur de recherche comme Google. 

> Le SEA : Search Engine Advertising, le cousin du SEO, il s’agit ici du référent payant, on achète des mots-clés… 

> Les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Pinterest, Twitter, Tik Tok, Snapchat, Linkedin, Youtube… 

> La E-influence : les partenariats avec des blogueurs, influenceurs, pour mettre en avant vos produits ou vos services… 

Etc…

Et nous ne parlons ici que de marketing digital, mais nous pourrions aussi parler du marketing plus classique : 

> Les RP (relations presse) : les articles en tous genres dans les magazines ou les interviews à la radio, à la télé…

> L’affichage : dans les métros ou les transports en commun, ou encore sur des panneaux publicitaires dans les rues ! 

> L’affichage sauvage : celui qui est mis de façon pas tout à fait légale sur les poteaux, les panneaux de campagne politique, etc… Les tags à la craie sur le sol ! 

> Les outils de communication : cartes de visite, distribution de flyers, stickers…

> La publicité à la radio, à la télé….

> L’événementiel : créer un event online ou offline avec des invités triés sur le volet. 

Et quand finalement on mixe le marketing online et offline, on obtient une campagne puissante et incroyable ! 

 

Par exemple, si on imaginait le lancement d’une collection Capsule avec Adidas et Beyoncé. Et bien nous pourrions imaginer la faire rayonner : 

  •  Sur des bannières sur le site Adidas
  •  Avec une page dédiée sur le site Adidas
  •  Avec des posts sur les réseaux sociaux, posts vidéos, posts photos…
  •  Avec des influenceurs à qui on a envoyé en avant-première la collection pour qu’ils puissent en parler le jour J 
  •  Avec plusieurs newsletters : avant, au lancement et après pour teaser au fur à mesure sa base de données 
  •  Avec des publicités payantes ciblées sur Facebook, sur Instagram, sur Tik Tok, sur Youtube… 
  •  Avec des posts directement chez Beyoncé, une vidéo Youtube avec Beyoncé qui porte la ligne 
  •  Avec des publicités dans le métro parisien, sur les grandes affiches, sur les écrans. Mais également dans toutes les métropoles ! 
  •  Avec des publicités dans la presse People, dans la presse féminine…
  •  Avec un événement exclusif / prisé / VIP. 

Et ainsi de suite…  Et pour être capable de préparer un lancement d’une telle ampleur et l’organiser au mieux, il vous faut : 

  • Une team de choc dans le meilleur des cas 
  • Des outils en béton dans le pire des cas

Mais une campagne marketing, vous l’aurez compris : cela ne se fait pas en last minute. A moins qu’on veuille y passer toute la nuit, et croyez-moi, je l’ai déjà fait dans une autre vie et je ne vous le conseille pas du tout ! 

Mais je vous livre ici 3 méthodes pour vous aider à composer une campagne marketing multicanale :

  1. Connaissez votre objectif et votre cible : on ne le dira jamais assez, bien connaître son fameux persona, buyer persona (je sais, je vous casse les oreilles avec lui), c’est essentiel. En réalité, l’exemple que je vous ai donné ci-dessus utilise différents canaux, car clairement, la cible Adidas peut se trouver sur différents points de contact. Et bien que votre projet va sûrement révolutionner le monde et plaire à tout le monde, il faut penser de manière ciblée. Plutôt qu’être absolument partout mais de manière moins ciblée, avec un message moins clair, mieux vaut choisir les canaux de sa stratégie digitale avec pertinence. Où trouver votre persona? Où mettre votre énergie pour faire une campagne qui fait sens? 

Un exemple concret serait pour une publicité sur Facebook. Par exemple, avec un même budget pour communiquer sur Girlboost, je pourrais : 

> Cibler toutes les femmes, de X à X années, partout en France. Après tout, chaque girl pourrait être intéressée par un coup de pouce pour se booster / monter un pro ou perso ou acquérir de nouvelles compétences? 

La vérité, c’est que mon coeur de cible, celui qui va vraiment avoir un BESOIN lié à l’accompagnement GIRLBOOST peut être bien plus précis que cela : 

> Des femmes qui ont comme centre d’intérêt l’entrepreneuriat, les magazines autour du management / du marketing digital / du marketing 

> Des entrepreneuses qui lancent ou ont déjà lancé leurs projets / leurs business… 

> Des freelances ou freelances en devenir 

> Des passionnées. Qui sont actives dans le développement de leur passion : que ce soit la mode, la cuisine, l’écriture, la lecture… 

> Des femmes qui sont en quête de sens dans leur travail, qui s’intéressent à leur épanouissement personnel et au développement personnel….

Des GIRLBOOST. Et bien dans cet exemple, si j’avais choisi l’option 1 : un ciblage très large,  j’aurais perdu de l’argent à diffuser vers une cible qui potentiellement n’a pas besoin de moi. 

En ciblant l’option 2 : je peux être au plus proche de la femme GIRLBOOST et donc ne pas gaspiller mon temps ou mon argent. Je suis là pour des GIRLBOOST qui sont prêtes à faire décoller leurs projets, qui ont envie de changement, d’évolution, de transformation. 

Et c’est exactement là que je vais les trouver. Je m’arrête ici dans l’exemple, mais nous pourrions aller encore plus loin côté performance. Enfin, ce n’est pas le propos, le but était de vous montrer que parfois on pense que cibler tout le monde est une excellente chose. 

La vérité, c’est que quand on cible tout le monde, on ne parle à personne. Mieux vaut bien cibler en corrélation avec le besoin face à la solution que l’on propose, et ainsi avoir un message percutant / pertinent pour une cible qualifiée. 

 

C’est la première des clés du succès quand on travaille une campagne marketing. 

  1. Construisez un calendrier éditorial : un calendrier éditorial est un méga calendrier qui va regrouper tout ce qui va se passer dans les semaines, les mois, l’année à venir. Dans ce calendrier, on peut y inclure ce que l’on appelle le MARRONNIER. Le marronnier en marketing, c’est tout simplement toutes les dates qui sont communes dans un calendrier classique. Exemple : Pâques, Halloween, les Soldes, la journée sans voiture, la journée du Nutella… Et en dessous, on peut ainsi placer toutes les opérations, les campagnes que nous aimerions mettre en place. Exemple pour la Saint Valentin, faire une offre avec un prix spécial, pour la journée du Nutella, faire un shooting rigolo avec l’équipe, pour le Black Friday, organiser le make Friday green again qui prône la consommation responsable etc… 

On va placer ainsi les opérations que l’on souhaite mettre en place par rapport à ce calendrier mais pas que : vous vous souvenez de la collab Beyoncé Adidas dont on parlé plus tôt? Et bien, on va aussi placer nos propres lancements produits, nos propres actualités. Les 3 ans de notre marque, le lancement d’un nouveau produit, d’une nouvelle offre, etc… 

Et ensuite, on va répartir sur nos différents digitaux ce que l’on fait par rapport à cette actualité. Exemple : 

A M-1 : on va contacter des influenceurs, des magazines… Pour parler de la sortie de la capsule et engager les partenariats et la publicité à venir ! 

À M-1 : on va préparer un teasing vidéo à publier sur les réseaux sociaux, et un encart dans une newsletter : something is coming

A J-7 : on va révéler les premiers éléments de notre actualité et ce pendant toute la semaine

A J0 : on va lancer la communication sur tous les canaux et chez tous les partenaires. 

A J+3 : on va mettre en avant la vidéo de la campagne sur tous les réseaux sociaux 

A J+7 : on va lancer les stories ou la vidéo autour des backstages

Et ainsi de suite…

Et grâce à ce calendrier, on va être capable de créer un rétroplanning des actions à mener pour accomplir tout cela. Car un lancement, ça se prépare et il faudra prévoir : 

> Des supports de communication 

> Un shooting photo / vidéo 

> Des envois colis pour la presse et les influenceurs 

etc….

Vous l’aurez compris, le calendrier éditorial va vous servir de base pour placer tous les pions de votre stratégie sur votre échiquier. #gambitqueen

  1. Mettez en place une stratégie de recyclage de contenu : oui, on est même capable de parler écologie en parlant marketing digital ! Mais késako, le recyclage de contenu? Prenons l’exemple de cette magnifique voix qui vous parle de marketing digital avec passion et amour… Et bien, elle va composer un article de blog sur le sujet, pour les personnes qui souhaitent lire plutôt qu’écouter, ou qui n’ont pas la possibilité d’écouter. Cet article va être relayé sur le site Girlboost, mais également au travers d’épingles sur Pinterest. Cet épisode et cet article seront mentionnés dans les stories du lundi, et également dans le post du lundi. Et il se peut, si vous êtes très curieuses, qu’il y ait un réel dans la semaine qui parle de ces 3 éléments indispensables pour une bonne stratégie marketing digitale. Egalement, je mettrais ma main à couper que l’article sera communiqué dans le groupe Facebook avec une petite vidéo explicative sur le calendrier éditorial pour vous montrer à quoi cela ressemble concrètement. En bref, à partir d’un seul et même contenu : cet épisode de podcast, je vais diffuser le message avec différents formats sur différents plateformes. Et ça, c’est ce que l’on appelle le recyclage de contenu ! On prend un contenu, et à partir de ce contenu phare, on va créer une multitude de points d’entrée / de formats possibles pour bien communiquer autour de ce message. 

Vous vous souvenez quand on parlait des supports de communication à prévoir dans votre rétroplanning juste avant? Et bien, c’est à ce moment-là qu’il faut prévoir votre recyclage de contenu ! Car oui, une story, une vidéo en IGTV ou une vidéo sur Youtube n’ont pas le même format ! Il faut donc penser en amont à tous les formats dont vous allez avoir besoin pour être capable à partir d’un seul et même shooting de ressortir avec tous vos supports de communication pour diffuser une même idée. 

En appliquant ces trois méthodes, vous avez tout pour créer une campagne marketing digitale multicanale digne de ce nom. 

Alors, vous savez ce qu’on dit? Il n’y a plus qu’à… 

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces différentes méthodes et tout particulièrement sur le calendrier éditorial, je vous donne RDV sur le groupe facebook GIRLBOOST ! 

 

RECEVOIR LA NEWSLETTER GIRLBOOST

Découvrez des tips & astuces pour mener à bien votre projet en toute & simplicité avec le sourire ! N’avancez plus jamais seule en rejoignant la newsletter GIRLBOOST dédiées aux entrepreneuses et partagez ainsi vos questions, vos interrogations…

Vous y trouverez le BOOST nécessaire pour avancer !

Partagez ce super post avec les entrepreneuses qui en auraient besoin !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

VOIR PLUS
D'articles

Camille de Girlboost avec la pancarte Girl Power

La Newsletter ⚡Girlboost⚡

Tout ce dont vous avez besoin pour construire votre projet. Rdv chaque lundi matin dans votre boite mail ! #YAY